fbpx

Nous sommes à une époque où le coaching est en train d’exploser. Il y a des coachs absolument partout. Si tu es ici et que tu lis ces lignes, c’est probablement que tu souhaites toi aussi savoir comment vivre du coaching. Je vais te donner toutes les réponses à cette question dans cet article, et te fournir les meilleures pistes.

 

C’est une mode de dire que c’est difficile de vivre du coaching

 

Coaching et vision

 

J’ai fait une petite recherche sur Google par rapport à ce que les gens recherchent, et j’ai trouvé un truc flagrant : la croyance qu’il est impossible de vivre du coaching est extrêmement répandue. Les gens tapent sur Google “Peut-on vivre du coaching ?” et pas “Comment vivre du coaching ?”. C’est déjà là un premier problème : la majorité recherche l’approbation d’un article web pour savoir si oui ou non, il est possible de faire quelque chose.

C’est une mauvaise approche. Avant toute chose, sache que tu es capable de faire 100% des choses dont tu te crois capable, et tu es incapable de faire 100% des choses dont tu te crois incapable. Ouais, relis cette phrase encore une fois.

Si tu es sur cet article, c’est déjà bon signe, il y a des chances que tu aies tapé la bonne recherche. Tu travailles sur des solutions, et pas sur la recherche de possibilité.

Il faut savoir que bien que de nombreux coachs galèrent, de nombreux autres coachs prospèrent. Et ce sont chez eux que tu dois venir te renseigner et poser tes questions. T’inquiète, t’es au bon endroit.

Je vais te donner les outils qui font que certains explosent tout, et que d’autres sombrent et coulent avec leur activité.

 

L’erreur fondamentale des coachs : le pricing

 

Comment pricer son coaching

 

En école de coaching, on va t’apprendre, comme on m’a appris,  un certain lot de conneries. Je vais te les désamorcer. La première chose qu’on va te dire, c’est cette histoire de faire du coaching gratuitement pour t’entraîner. C’est tout simplement contraire à la déontologie du coaching. Ce dernier s’appuie sur du win-win, et chacun doit donner quelque chose. Si tu veux vivre de ton activité, c’est de l’argent que tu dois demander. Oui, ça va te sortir de ta zone de confort, mais c’est ça qu’on veut. D’ailleurs, voici le lien de mon test sur le programme Goodbye Comfort Zone, qui est monstrueux et qui te sera d’une grande aide pour devenir encore meilleur.

La deuxième bêtise qu’on va t’apprendre, et qui conditionne l’échec en business de très nombreux coachs, c’est le prix de leur prestation. Sur le marché, on va te parler de facturer 50 euros de l’heure. L’horreur.

50 balles de l’heure, ça te demande combien de clients ? Combien d’heures de travail ? Au final, tu vas passer plus de temps sur la prospection commerciale que sur ce que tu aimes réellement faire, et ça, j’appelle ça du gâchis. Il y a deux choses que tu peux immédiatement faire pour corriger cette erreur :

  • Monter ton prix : parce que oui, si tu es coach, tu vas aider quelqu’un et l’accompagner dans un changement de vie qui est probablement le plus important changement possible pour lui au moment où il te le demande. Ton métier, c’est d’aider à réaliser des rêves. Alors quoi, ça tu estimes que ça vaut que 50 euros ? Tu peux facilement te caler à 150 ou 200 euros de l’heure, voir plus. En soi, ne te limite pas, jusqu’à ce que tu ne te sente plus congruent avec ton prix. Te broder est une technique de pauvre. Moi, j’veux que tu sois riche.
  • Facturer mensuellement : double avantage à facturer tous les mois et pas toutes les séances. Le premier avantage est pour toi, c’est à dire que tu vas encaisser plus pour le même nombre de clients et même si la personne abandonnait son coaching, toi, tu as ton oseille. Le deuxième avantage, qui est pour le client, c’est que tout simplement il a payé son mois, donc il viendra et ne lâchera pas son coaching. Il s’investira beaucoup plus, et accomplira plus de choses. Ce qui là aussi, est bon pour ton business. Tu vois un perdant dans l’histoire ? Moi non plus. Facture mensuelle. Lorsque tu seras monté en niveau, tu pourras passer sur des facturations trimestrielles, semestrielles et même annuelles, mais là on rentre dans le High-Ticket.

 

La non-diversification, c’est l’échec. Ou comment ne pas vivre du coaching ?

 

Vincent, Arnaud et Baptiste lors du séminaire sur le yacht. Comment vivre du coaching ?

Petit souvenir du 15 septembre 2019 lors de mon séminaire sur un yacht, en compagnie de Vincent et Arnaud.

 

A l’heure où tu lis ça, tu es coach (certifié j’espère, qu’on puisse parler du même métier ! ). Donc tu as des qualifications. L’erreur qu’un grand nombre de coachs font c’est qu’ils utilisent leurs compétences dans une seule chose : le coaching en 1to1. C’est un énorme gâchis. L’idée, si tu veux être pérenne, faire rentrer de l’argent et impacter, c’est de te rendre disponible de partout et sous toutes les formes. Comment ? En créant des offres. Je vais te parler des miennes, et t’expliquer les avantages de chacune d’entre elles :

  • Le coaching en face à face, facturé à 997 euros par mois. J’accompagne le client sur son objectif pendant un mois. S’il veut prolonger, il le fait. Je ne détaille rien, c’est ton travail, tu le connais.
  • Une offre VIP en ligne (que tu peux découvrir ici) qui est totalement automatisée de mon côté, et que je facture 1997 euros. Le client a accès à énormément de contenu, si tu veux le découvrir en détail ou à t’y inscrire, je t’invite à cliquer sur le lien au dessus. Une vente par mois me suffit amplement pour la pérennité.
  • Une formule à abonnement accessible (que tu peux trouver ici) qui me permet de gagner en prédictibilité. Je sais déjà chaque mois à l’avance à peu de choses prêt combien je vais gagner. Pour info, cet abonnement est un Mastermind dans lequel je réunis et accompagne des dizaines de personnes vers la réalisation de leurs rêves. Nous constituons ensembles une vraie famille et chacun aide les autres. Si tu veux en profiter, on t’accueille volontiers.
  • Des événements physiques, par exemple une conférence ou un séminaire (tu peux te prendre la rediffusion du séminaire sur un yacht ici) qui, pour les conférences te permettent d’acquérir de l’audience, et pour les séminaires de pricer haut.
  • Du gratuit, parce que oui tu veux en vivre et c’est normal, mais pour recevoir, tu dois donner, et t’investir. Pour ma part, je délivre du contenu gratuit sur Instagram au quotidien, et également ici, avec ces articles. S’y ajoutent une chaine YouTube et bien évidemment une série de 4 vidéos gratuites que je t’incite tout particulièrement à suivre si tu veux sortir la tête de l’eau.
  • Des offres incroyables à venir, mais ça pour le moment, c’est au stade de préparation. Ce que tu as ici est amplement suffisant pour être à l’aise.

 

Pour chaque offre que tu vas créer, étudies ton marché, assure toi qu’il y a de la demande, et créé ton MVP. Si tu veux savoir comment ça se passe en détail, clique ici.

 

Pourquoi tu fais ce boulot ?

 

Comment vivre du coaching, le pourquoi

 

Quelles sont les vraies raisons de ce travail que tu fais ? Parce que si tu as juste vu que c’est un boulot qui peut rapporter des dizaines de milliers d’euros par mois (ce qui est vrai), ça ne fonctionnera pas. Les coachs qui plient le game et qui réussissent, ont une intention forte. Ils ont réellement foi en leurs clients, ils veulent contribuer, et ils sont en plein kiff quand ils travaillent. Si t’es là pour l’appât du gain, désolé mais c’est mort pour toi.

Mais j’ai foi en l’humanité et j’me dis que tu es pas concerné par ce type de profil. Si effectivement j’ai raison, je te donne un dernier conseil : arrête d’essayer de la jouer solo. Les “self-made” ça existe pas. Cite moi Elon Musk, je te rappellerai que des milliers de personnes travaillent pour concrétiser ses rêves. Cite moi Bezos, je te rappelle que c’est pas lui qui livre les millions de colis au quotidien dans le monde entier. Cite moi qui tu veux, renseigne toi sur lui, tu verras que non, personne n’a réussi seul.

C’est pourquoi je veux te proposer de t’accompagner. T’as vu mes offres plus haut, et t’as peut-être pas envie de lâcher 2000 euros, et tu as tout à fait raison. De toute façon, j’ai pas non plus dit que je voulais que tu participes à mon programme. Je choisis soigneusement mes clients.

Non, ce que je te propose c’est de prendre 10 minutes, là tout de suite, pour m’expliquer ta situation et/ou celle de ton business, et bloquer un créneau au téléphone avec moi pour que je te fasse prendre un gros raccourci avec les meilleures solutions, si tu considères que tu mérites ce cadeau. Tu peux faire ça en cliquant ici.

Je te vendrai rien, je ne suis pas là pour ça. Je t’expliquerai comment vivre du coaching, quels outils j’utilise, et je répondrai à toutes tes questions avec transparence.

Faire exploser, enfin, ton business de coaching, ne dépend plus que de toi.

 

RÉSERVER UN APPEL STRATÉGIQUE ET DÉBLOQUER MA SITUATION