fbpx

Bienvenue dans ce Podcast, aujourd’hui c’est le deuxième épisode et aujourd’hui, je voudrais te parler de productivité. Alors normalement, si tu me suis, je pense que t’es probablement un entrepreneur, et du coup ben, ce que je veux te partager aujourd’hui, c’est comment être plus productif, parce que tu vois, quand t’as un business, ben t’as énormément de choses à faire. Tu vois, tu as la comptabilité, t’as la création de contenu, si t’es sur internet, des vidéos, des photos pour Instagram, des Story, créer tes offres, les vendre, prospecter etc. Du coup, t’as énormément de choses à faire.

 

Et aujourd’hui, je vais t’aider, en te partageant toutes les lois qui font que tu peux être productif ou alors que tu ne l’es pas du tout.

 

Alors, on va commencer, la première loi, je pense que tu la connais, je vais aller de la plus connue à la moins connue, c’est la loi de Pareto. La loi de Pareto, qui dit que 80% de tes résultats, ben ça va être le produit de 20% de tes efforts. En fait, si tu veux, ce qui est marrant avec cette loi, c’est que ben elle est applicable à énormément de choses. Par exemple, 80% des ventes, ce que tu vas faire, ben ça va venir de 20% de tes clients ; 80% des clients chiants viennent de 20% de tes produits. Ensuite, tu vois, c’est un truc que tu peux appliquer vraiment partout, 80% de ta séance de sport, ben ça peut amener 20% de masses musculaires, par exemple, tu vois. Et c’est un truc que tu peux utiliser dans vraiment beaucoup beaucoup de choses, il faut que tu comprennes que voilà, 80% de tes résultats sont le produit de 20% de tes efforts. Donc je veux que tu fasses, du coup, maintenant, une petite réflexion sur les efforts que tu fais, et que tu te dises, ben voilà, qu’est-ce que je peux faire le moins possible, qui m’amène le plus de résultats en fait. Donc par exemple, je te donne un exemple avec ce Podcast, ben ce qui se passe c’est que je vais l’enregistrer sur mon téléphone, et je vais le partager sur une application qui s’appelle « Anchor », comme ça, t’as le bon plan si tu veux faire du Podcasting. Et en fait, ce qui se passe c’est que je vais faire un effort de 20%, voilà, donc je fais mon Podcast à 100% évidemment, mais l’effort, si tu veux, je vais le faire que pour une plateforme, je ne vais le publier qu’une seule fois. Et Anchor, c’est une application très 80-20, très Pareto, qui fait que ben je vais pouvoir publier sur toutes les plateformes en même temps. Tu vas retrouver ce Podcast sur Apple, tu vas retrouver ce Podcast sur Spotify, tu vas retrouver ce Podcast sur beaucoup de formes de Podcasting dont même certaines que je ne connaisse même pas. Et si tu veux, ben c’est un exemple parfait de la loi de Pareto, je fais 20% d’efforts, et je vais avoir 80% de résultats. Et c’est un truc que tu peux faire vraiment de partout, donc je t’invite vraiment à réfléchir à cette loi, et voir comment est-ce que toi tu peux l’appliquer à ton business, comment est-ce que tu peux te l’appliquer à ta vie, et comment est-ce que tu peux améliorer du coup, tes résultats en appliquant cette première loi.

 

comment être productif

 

La deuxième loi, c’est la loi de Parkinson. Alors, la loi de Parkinson, je l’aime beaucoup, elle dit que le travail s’étale de façon à occuper le temps disponible pour son achèvement. C’est-à-dire que, ben par exemple, tu vas te dire, voilà, je vais écrire mon livre, et je vous donne un exemple très impoli, je pense que c’est un bon exemple, il y a beaucoup d’écrivains qui disent, ou même de personnes qui n’osent pas écrire, qui disent, ben voilà, « écrire un livre c’est super compliqué, ça prend des années, etc. ». Et devine quoi, toutes les personnes qui se disent ça, soient elles n’écrivent jamais de livre, soient elles mettent des années pour le faire. Et moi, j’avais eu connaissance de cette loi de Parkinson, et je me suis dit ben, pourquoi ne pas l’utiliser pour écrire mon livre, et je me suis dit qu’un livre, en fait, tu pouvais l’écrire en 3 mois, et au bout de 3 mois, ben mon livre était prêt, entier publié, disponible sur Amazone, tu peux d’ailleurs le retrouver, il s’appelle « les règles du Je », j.e mais pas j.e.u (rire), c’est un petit jeu de mot. Donc voilà, et ce que je vais t’expliquer, c’est que ben que tu te prépares à faire une grosse tache, même une petite tache, par exemple, tu dois lire un livre, tu dois réviser le Bac, tu dois monter un meuble, tu dois finir un jeu de Play, je n’en sais rien, ce que tu veux, vraiment ce que tu veux. Alors, je ne en te donnant de meilleurs exemples, mais tu dois… n’importe, publier un vidéo, créer une offre, créer une formation, accompagner un nouveau client, démarché quelqu’un… toutes ces choses-là, ce sont des choses qui prendront le temps que tu vas accorder à ces choses-là. Par exemple, si tu dis ben moi pour créer une offre, je mets à peu près 6 mois, et ben tu mettras au minimum 6 mois pour la créer. Moi pour ma part, j’ai tellement réduit ça, que je peux créer une offre en 24 à 48 heures, et une belle offre. Et pourquoi, parce que ben j’ai appliqué cette loi et j’ai également appliqué les meilleures stratégies possibles pour que cette loi soit la plus, ben Pareto possible. Tu vois, les deux lois sont carrément mixables. Donc ça, c’est la deuxième loi, la loi de Parkinson, je te la répète, le travail s’étale de façon à occuper le temps disponible pour son achèvement. Donc choisi des petites durées pour les grandes choses que tu veux faire, et tu verras qu’elles prendront beaucoup moins de temps à être faites.

 

 

La troisième loi que je vais te partager c’est la loi de Douglas. Plus on a de place dans son bureau, plus on étale ses affaires. Donc ça te pousse un petit peu au minimalisme, c’est-à-dire que, ben, tu vois, je te donne un exemple parfait, qui illustre ce truc-là, je travaille sur une table de salon, donc c’est quand même une assez grosse table, eh ben, tu sais quoi, toutes mes affaires sont partout sur cette table. Alors que je pourrais faire des tas avec mes feuilles, je pourrais mettre mon appareil photo dans son sac, mes livres dans ma bibliothèque, et même le petit paquet de baby carotte que je suis en train de manger (rire), ben j’aurais pu les ranger ailleurs si tu veux. Et c’est ça qui montre, en fait, que la loi de Douglas, elle est bien réelle, c’est pourquoi je t’invite, du coup, à travailler un petit peu ton minimalisme et te dire « OK, qu’est-ce qui n’est pas à sa place ici ». Et moi quand je regarde ma table, ben je vois qu’il y a beaucoup de choses qui ne sont pas du tout à leur place et que je pourrais ranger ailleurs, que je pourrais mettre ailleurs. Et quand t’as un bureau qui est clair, parce que le bureau c’est là où tu vas travailler le plus souvent, quand t’as un bureau qui est bien rangé, minimalisme, il n’y a pas grand-chose dessus, idéalement, ben t’as juste ton ordi dessus, ben tu te sens beaucoup plus frais dans ta tête, beaucoup moins mélangée, tu sens que t’as moins de choses à faire, que t’es focus en fait, et du coup, tu vas gagner beaucoup plus en productivité, si ton bureau est bien nettoyé. Donc voilà, ça, c’est la loi de Douglas, je te la répète, plus on a de place dans son bureau, plus on étale ses affaires.

 

devenir productif

 

Ensuite, la quatrième loi que je vais te partager, c’est la loi de Dilish. La loi de Dilish, elle dit qu’après un certain temps, la productivité tend à décroître, voire atteindre des valeurs négatives. Ça veut dire que, tu ne peux pas être super concentré tout le temps, tu ne peux pas être à bloc 24 heures sur 24, 7 jours sur 7. Et c’est valable, autant pour une session de travail, que pour une période de temps donné, tu vois, par exemple, créer une formation. Admettons que tu veux créer une formation, que tu veux écrire un livre, on va prendre l’exemple du livre, ben tu ne peux pas écrire le livre en une seule fois, je pense, ou alors il faut vraiment être balaise, mais je ne pense pas que tu peux écrire un bouquin en une seule fois. Et du coup, si tu te mets à bloc dessus, ben tu vas être productif, au début, tu vas faire un chapitre, peut-être deux, et tu vas commencer à perdre en efficience, tu vois, tu vas perdre en efficience. Et ce qui se passe, c’est que ben tu vas avoir besoin d’une pause pour reprendre un petit peu la forme, et repartir de plus belle ensuite. Et ça te semble évident comme ça, mais en fait, ce qui se passe, c’est que c’est aussi valable sur des grosses périodes. Par exemple, admettons que t’es habitué à bosser 8-9-10 heures par jour sur ton business, ce qui n’est pas une mauvaise chose en soi, moi pour mas part, c’est ce que je fais, et ça me va, mais, et je vais du coup t’expliquer le revers de la médaille par rapport à ça, c’est que ben du coup, tu vas perdre en productivité, et qu’à un moment donné, ben ta productivité va quand même descendre. Et si tu fais ça pendant une journée, deux jours, trois jours, une semaine, ça peut encore aller tu vois, parce que ben, tu fais ce que tu aimes, c’est une chance et si ce n’est pas le cas, je t’invite à me contacter pour qu’on parle de ça. Mais si tu fis ce que t’aimes, c’est cool. Si tu fais un truc qui est un petit peu en mode, t’n’as pas forcément super envie de le faire, mais tu le fais quand même, ben ça va très vite te monter à la tête, ça très vite te saouler, ça va très vite te faire perdre en productivité. Donc un truc que je t’invite à faire, c’est de ne pas prolonger tes périodes de grande productivité, c’est de savoir qu’il te faut des pauses. Et c’est comme ça que tu seras hautement productif. Donc ne fais pas 4 heures de travail d’un coup, plutôt tu fais la technique pour Modero, tu vois, où tu fais, je crois que c’est 25 minutes de travail et 5 min de pause, 25 minutes de travail et 5 minutes de pause, et tu fais ça, 3-4 fois. C’est pareil, sauf que tu gagnes en productivité, et ton cerveau a besoin de couper de temps en temps. Donc voilà, ça c’est pour la loi de Dilish, que je te répète, après un certain temps, la productivité tend à décroître, voire atteindre les valeurs négatives. Donc prend ça en compte quand tu travailles et ne fais de longues sessions, mais plutôt plusieurs, plus courtes sessions.

 

Ensuite, la cinquième loi, c’est la loi de Carlson, qui dit qu’un travail réalisé en continu va prendre moins de temps et d’énergie que lorsqu’il est réalisé en plusieurs fois. Donc là, ça parle de soi, je n’ai pas trop besoin de te l’expliquer. Admettons que tu veux créer un tunnel de vente, alors je suis très dans l’entrepreneuriat, le business en ligne, mais un tunnel de vente, concrètement c’est quoi, c’est toutes les étapes par lesquelles ton client va passer avant d’être transformé en client, du coup, avant qu’il paye chez toi. Et en fait, ce qui se passe, c’est que ben, je me rends compte de ça, c’est que, admettons un tunnel, tu vois, tu vas faire passer tout ton prospect par 4 ou 5 étapes avant de le faire payer chez toi pour tes produits et services. Ben, c’est plus facile de créer ce tunnel en une seule fois avec la vision globale et tu te dis « OK je vais faire cette tâche, cette tâche, cette tâche, boom et j’enchaîne, alors la fin de mon tunnel est prête ». Alors que me dire, ben voilà, ben je vais faire l’étape 1 aujourd’hui, l’étape 2 demain, l’étape 3 après-demain, ben c’est beaucoup beaucoup plus compliqué d’être productif à ce moment-là. Pourquoi, ben parce que tu vas laisser du temps passé entre chaque étape, et du coup, tu vas laisser les distractions s’infiltrer en fait, dans ta routine, dans ton travail, dans ta productivité, qui sera du coup, moins bonne. Donc je t’invite à faire une chose, c’est que quand t’as une tâche à faire, ben tu essayes de la faire en continu, le plus possible, et du coup, ça va amener sur un petit… comment dire, on va sortir un petit peu du sujet, c’est que quand t’as un objectif, ne cherche pas à en faire plusieurs en même temps, tu vois, t’en fais un seul parce que si t’en fais 2, ben les 2 vont consommer l’un, l’énergie de l’autre, l’un le temps de l’autre et l’un l’argent de l’autre. Et du coup, ben les deux vont se parasiter, et tu vas perdre du temps sur les deux, alors que tu iras plus vite en faisant l’un après l’autre. Donc je t’invite vraiment à focus, sujet par sujet, et ensuite, ben sur ce sujet, essayez de le faire en le moins de fois possible, si tu veux, voilà.

 

Ensuite, tu vois, la sixième loi de la productivité, c’est la loi de Murphy, si ça peut tourner mal, ça arrivera. Donc c’est discutable, effectivement, c’est vraiment discutable comme loi, mais en soi ça reste une loi, et les lois s’appliquent et c’est comme ça. Donc oui, effectivement, les choses peuvent tourner mal, et moi ce n’est pas un truc que j’applique vraiment comme une loi, mais comme, comment dirais-je une espèce de truc qui va tourner en fond dans ma tête, en me disant ben, admettons une idée toute bête, tu vois, je repars sur une page de vente pour vendre ta formation, ton coaching, imagine que ton bouton de paiement, il pourrait ne pas marcher, tu vois, ça pourrait tourner mal parce que ton paiement ne pourrait pas marcher. Ben si tu pars avec cette idée-là, ben ce que tu vas faire, c’est que tu vas faire en sorte que le bouton marche parce que tu y auras pensé. Donc je t’invite, quand tu travailles, éventuellement en créant des phases de vérification, de tout ce que t’as à faire, ben voir qu’est-ce qui pourrait mal se passer, c’est de réfléchir en termes de catastrophes, et tu dis « OK, qu’est-ce qui pourrait mal se passer par rapport à ce que je suis en train de faire. Et quand tu réfléchis à ça, ce qui va se passer, c’est que tu vas prendre peut-être une heure, ou une demi-heure à faire de l’optimisation, et éviter les erreurs, et optimiser, donc gagner énormément en productivité. Donc ça c’est l’application de la loi de Murphy, si ça peut tourner mal, ça arrivera. Donc je t’invite à garder ça à l’esprit quand t’es en train de finaliser un projet.

 

travail et productivité

 

La septième loi, alors les noms sont de plus en plus compliqués à prononcer, c’est la loi de Offstatère, alors je ne t’épèle pas le nom, mais en gros, ce qu’il dit, c’est qu’il faut toujours plus de temps que prévu même en tenant compte de la loi de Offstatère, cette propre loi en fait. Et si tu veux, ben tout simplement, tu veux créer une diversion, alors moi ce que je te propose, c’est de parler directement d’un cas personnel que j’ai mis en place, c’était pour créer du coup mon séminaire sur le Yot, ben je me suis dit OK, il me faut tant de temps pour le louer mettre les sous de côté, tant de temps pour faire la promotion, tant pour préparer le contenu etc. Et à chaque fois, ça durait plus longtemps, même en prenant compte la loi qui dit que ça prendrait plus longtemps. Donc en fait, si tu veux, les estimations que tu vas faire, elles seront toujours à la baisse par rapport au temps que ça va vraiment prendre. Donc quand tu te dis ben voilà, je vais faire tel projet ne une semaine, même si tu dis ben je connais cette loi, donc ça va prendre 10 jours, alors ça prendra peut-être 12-13 jours, pourquoi, parce que la loi fonctionne même par rapport à la position en elle-même, en fait, si tu veux. Donc je te répète, c’est la loi de Offstatère, il faut toujours plus de temps que prévu même en tenant compte de cette même loi. Donc voilà, ça, c’est un truc qu’il faut tenir en tête, et du coup, comment est-ce que tu peux t’appliquer cette loi de la productivité, ben tout simplement en ne prenant pas forcément des deadlines trop serrés, tu vois, si par exemple tu… en fais, il faut que tu fasses gaffe à tes engagements, quels engagements tu vas prendre. Par exemple, tu publiais ton livre, et t’as une maison d’édition qui attend après toi pour, ben du coup publier ton bouquin, ben ce que tu vas faire, c’est que tu ne vas pas leur dire, « ouais, mon bouquin il sera prêt d’ici trois semaines » si tu penses que ça prendra 3 semaines, il faut que tu dises ben ça prendra un mois et demi. Pourquoi, parce que tu vois, ça prend toujours plus de temps, t’as toujours des imprévus, et vraiment il y a toujours, toujours, toujours des imprévus, sois-en sûre. Même ce que tu penses prévoir, ben il y a quand même un imprévu qui va se pointer au milieu, un petit détail que tu n’auras pas pensé, et c’est normal, il y a toujours ça. Mais du coup, cette loi, il ne faut pas que tu l’utilises directement mais indirectement en faisant attention aux engagements que tu vas prendre. Par exemple, je vais être concret, si tu vas sortir une offre, ben propose cette offre pour un peu plus tard que ce que tu prévois. Si tu prévois de finir tel objectif avant tel truc, avant telle date, ben prévois de finir un petit peu après, et sois OK avec ça. Par exemple, tu vois si, ouais si je me dis « je vais faire 5000 € par mois », par exemple, ben c’est un truc que je peux faire en tant de temps, ben je vais me dire OK, je pense que je peux prendre tant de temps, mais vu que ça prendra toujours plus de temps, ben je ne m’en voudrais pas. Donc il ne faut pas que u culpabilise parce que ça prend plus de temps, c’est le cas pour tout le monde, et c’est une loi. Voilà, donc ça c’est pour la loi de Offstatère.

 

Ensuite, la loi suivante, c’est la loi de Fresse. Alors la loi de Fresse, elle dit que si tu places ta main sur une poêle pendant une minute, ça va te sembler une heure. Et si tu te mets à côté d’une belle fille, ça va sembler une minute. Et cette loi en fait, je crois que c’est Einstein qui l’a dit, c’est bizarre que ça s’appelle loi de Fresse d’ailleurs, en tout cas elle beaucoup attribuée à Einstein, ben cette loi, elle dit que le temps c’est clairement relatif et que ben tu vas perdre énormément en productivité sur des choses. Donc admettons, je vais te donner un exemple très 2020, tu vas sur Facebook, tu te dis « ouais, mais c’est bon, je vais rester une minute », en en fait, Facebook, c’est un peu comme une jolie fille dans cet exemple-là, il y a du plaisir, tu vois, qui va se dégager, parce que t’es en compagnie, t’as de la dopamine qui se créer etc. Et ce qui se passe, c’est que ben tout simplement, le temps va être « disrupté », et ce qui va te sembler une toute petite durée va devenir une grosse durée. Et c’est comme ça que tu perds des heures et des heures et des heures sur tes réseaux sociaux par exemple. Et dans l’autre sens, ben admettons que tu vas travailler de manière intense sur le projet du moment, donc tu veux créer un bouquin, créer une formation, proposer une nouvelle offre de coaching ou quoi, ben ce que tu vas faire, c’est que tu vas dire « ouais, j’ai travaillé au moins 3 heures dessus », tu te rends compte que cela fait genre 20 minutes que t’es dessus, et il faut que tu comprennes cette loi dans la mesure où ce que tu penses, les choses dans lesquelles tu penses mettre beaucoup de temps et avancer, en réalité, tu ne mets pas tant de temps que ça, et les choses qui te semblent être rapide, te prennent des heures en fait, te prennent vraiment des heures. Moi quand je vois La Play par exemple, je me dis ouais je vais jouer une petite heure, au final, je me retrouve à avoir passer la journée dessus sans avoir fait gaffe, tu vois, parce que ben le truc est conçu pour maintenir mon attention et en plus je suis passionné par ça. Donc voilà, alors je ne dis pas que c’est une bonne ou une mauvaise chose, pour moi, c’est ma passion, donc je ne m’en veux pas trop, je ne me sens pas coupable par rapport à ça. Mais c’est un truc qu’il faut que tu saches. Donc je t’invite vraiment à garder cette loi à l’esprit, la loi de Fresse, que tu disruptes le temps par rapport au plaisir, ou à la douleur, que ça va t’apporter.

 

Ensuite, tu as la loi de Labori. Alors, la loi de Labori, un cerveau ça sert d’abord à fuir ou à lutter. Ça veut dire que ben, comment dire, spontanément, c’est ce qui va se passer en fait, quand t’as un gros travail qui va arriver devant toi, ben soit tu vas chercher à l’éviter, soit tu vas chercher à lutter contre ce travail. Parce que ton cerveau, il va capter de suite qu’écrire un nouveau chapitre de ton livre, ça va être inconfortable, parce qu’il va falloir que tu réfléchisses, que tu sollicites ton imagination, que tu fasses des recherches, que tu fasses de la mise en page, que tu tapes sur l’ordi, etc. Et ton cerveau, il veut t’épargner ça, ton cerveau, il veut que tu survives, il ne veut pas te mettre en danger, et il considère l’effort comme du danger. Donc il va chercher toutes les façons de te faire fuir. Il va te proposer une quantité énorme de distraction, il va te dire « ben regarde à côté, avec ton téléphone, tu peux jouer à Candy Crush. Regarde, il y a La Play là devant toi, tu peux aller jouer à La Play. Tiens, t’as ta moto, tu peux aller faire un tour, si tu veux, ça serait le moment idéal, il fait beau, vas-y, va faire un tour de moto ». Et ton cerveau, il fait pour ça en fait, il est fait pour te sauver de tout ce qui est inconfortable. Sauf que le problème, c’est que la croissance, elle est inconfortable, si tu veux grandir, tu vas devoir te mettre dans l’inconfort et tu vas devoir avancer avec de l’inconfort. Donc quand t’as conscience de la loi de Labori, ben tu sais que ton cerveau, il joue un petit peu contre toi, à ce niveau-là, au niveau de ta productivité, et si tu veux être plus productif, ben tout simplement, pour applique la loi de Labori, c’est de supprimer, ben déjà toutes les distractions, pour ton cerveau, il se dit ben « putain, je n’ai pas le choix, je ne peux pas fuir », ou lutter en fait. Donc en fait, il faut juste que tu cherches les manières de ne pas te laisser le choix quand tu travailles. Donc moi, j’ai une application à te recommander qui est sympa, il s’appelle « Forest », Xavier, si tu m’entends, petite dédicace à Xavier Clain, du coup, qui m’a fait découvrir l’application, en fait cette application, si tu veux, elle te permet de planter des arbres réels en restant focus. Et du coup, ce qui se passe, c’est que vue que c’est que sur téléphone, ben du coup, t’as plus l’actus du téléphone qui est à côté de toi, parce que si tu fermes l’application, tu perds un arbre. Et c’est une conséquence réelle en fait. Et du coup, ben tu ne vois pas cette punition mentale, ton cerveau ne veut pas cette punition mentale parce que ce n’est pas dans ton système, et voilà, d’être puni. Donc tu vas éviter ça, et tu vas garder le focus, et tu ne te laisses pas le choix. Ensuite, à côté de ça, ben comment Focus, comment éviter à ton cerveau de te proposer des idées, ben de fuites en fait, de lutte, ben il faut que tu rendes ludique ton activité, il faut que tu la gamifies, il faut que tu la rendes agréable le plus possible, et que tu prennes le temps, pour les tâches qui te font chier, de chercher en fait, ce que t’aime dans ces tâches-là. Par exemple, faire une vidéo sur YouTube, moi, il y a un truc qui me saoule, ben c’est de sortir l’appareil photo, mettre le trépied en place, faire le montage, faire l’exportation avec une connexion complètement pétée, parce que chez moi, j’ai vraiment mauvaise, etc. Tout ça, c’est tout ce qui me saoule, tu vois, mais je me dis, comment est-ce que je peux rendre ça plus ludique. Ben la première chose, c’est qu’avec mon trépied et mon appareil, je vais les laisser en place, je vais les mettre de côté, juste à bouger mon trépied, et l’appareil il est prêt à tourner. Le montage, ben c’est très simple, je vais prendre des préceptes, je vais apprendre à le faire, ou alors je vais le déléguer, comme ça, je n’ai même pas besoin de m’en occuper. Et à côté de ça, ben tout ce qui est exportation, ben j’ai juste à faire l’exportation, un clic, et puis voilà c’est publier, pour l’envoyer sur tous mes réseaux. Et si tu commences à réfléchir en termes de process et d’optimisation, t’auras plus ce problème-là, de te dire ben c’est bon, moi ça me saoule, je n’ai pas envie de faire ça, machin, tu ne vas plus chercher à fuir ou à combattre, tu vas juste chercher à t’amuser et à optimiser. Et du coup, tu vas gagner énormément en productivité.

 

 

La dixième loi que je vais te partager, c’est la loi du mouvement de Newton, c’est que, « tout corps persévère dans l’état de repos ou de mouvement uniforme en ligne droite dans laquelle il se trouve, à moins que quelques forces n’agissent sur lui, et ne le contraigne à changer d’étape ». Et ce qu’il faut comprendre avec ça, c’est que tout simplement, ben il faut que, si tu veux changer, en fait, si tu veux, si tu ne changes rien, dans ta vie, rien ne change. C’est ça ce que je veux te dire, si tu ne changes rien dans ta vie, rien ne change. Ça veut dire que là, actuellement, t’es peut-être en mode automatique, t’es en train de suivre ce qu’on t’a dit de faire, on t’a dit voilà « ben fait te études, fait un truc, machin ». Je vais te parler de mon parcours habituel, tu le connais, c’est juste à côté du Podcast précédent, mais concrètement, moi j’ai changé de direction quand j’étais à la gare et j’ai rencontré cette femme-là, qui m’a fait « décliquer » sur le coaching, parce que si tu veux, j’étais en ligne droite, j’arrivais à mon train etc. métaphoriquement hein, et j’ai disrupté, j’ai changé de chemin, et je suis allé voir ailleurs, j’ai eu un mouvement qui n’était pas naturel par rapport à ma trajectoire. Et c’est ça qui fait qu’aujourd’hui, ben j’ai des résultats incroyables, c’est parce que j’ai changé de trajectoire. Et aujourd’hui, si tu veux être productif, ben il faut tout simplement que tu cherches à changer de trajectoire, si un truc qui ne fonctionne pas, dans ta vie en ce moment, c’est parce que t’es en ligne droite, t’es en mode activité automatique. Et il faut que tu réfléchisses à quoi changer, à quels automatismes modifier, pour du coup, être beaucoup plus productif et ne plus être en mode automatique. Et c’est comme ça du coup que tu vas donner du sens à ce que tu fais.

 

Maintenant, je te parle de la dernière loi, qui est imprononçable, vraiment imprononçable, c’est la loi de . Et cette loi, elle dit quoi, elle dit qu’il existe chez nous des rythmes biologiques qui influencent directement notre productivité. Et en fait, ces rythmes biologiques, ben il y en a pleins. Il y en a énormément, et je vais te les partager, donc le premier c’est les saisons, tu remarqueras par exemple qu’au printemps, et en été tu vas être super productif, tu vas être en mode « ouais, c’est trop bien, j’ai de l’énergie, je suis à bloc et tout, il y a du soleil, il y a de la vitamine D, c’est génial, machin. Et en hiver ou en automne, ben t’es plus en mode coconnier, tu vois, t’es plus chez toi, tu regardes une petite fenêtre fixe, tu fais des moins grosses sessions de travail etc. Et ls saisons, si t’as conscience de ça, ben tu sais, plus ou moins, prédire les moments où tu seras productif et quand faire les grosses tâches, et quand tu es moins productif et quand faire les plus petites tâches en fait. Après, t’as tout ce qui est ensoleillement, donc le soleil, clairement, c’est un facteur de productivité, donc je t’invite à travailler un maximum au soleil, si pour toi ça marche bien, donc il faut que tu sois dans un endroit lumineux, naturel. Moi par exemple, j’ai de la chance que mon salon, si tu veux, il est exposé au soleil et c’est cool, le matin, je suis dans le soleil, et je travaille et c’est un régal. Et pourtant, l’après-midi, il y a moins de soleil dans mon salon, et du coup, ben je suis moins productif. Et voilà, c’est un truc qui est intéressant. Ensuite, à côté de ça, t’as l’alimentation, ce que tu manges, va te rendre plus productif ou moins productif, donc ça, moi je ne m’y connais pas du tout, en alimentation, je t’avoue, donc je me forme un petit, j’ai des bouquins sur ça mais je ne suis pas assez bon pour t’en parler, mais concrètement, il faut que tu te formes sur l’alimentation, que tu vois ce que tu peux manger, ce qui te prends productif, des fruits par exemple, des légumes, peut-être de la viande, je ne sais pas, alors je te dis peut-être des bêtises, donc ne prends pas un mot de ce que ce t’ai di hein. Mais à côté de ça, voilà, il faut que tu réfléchisses, qu’est-ce que tu manges, qui fait que t’es moins productif, qu’est-ce qui fait que tu perds en efficacité. Et après, tu as bien évidemment, l’heure de la journée, alors, biologiquement, tu es productif le matin, et si toi, t’est di genre à dire, voilà, moi je suis productif le soir, tu peux avoir des pics de productivité le soir, mais si c’est le cas, si pour toi l’habitude, c’est juste le soir, c’est que tu es déphasé. L’idée, c’est que, biologiquement, ton corps n’est pas fait pour travailler le soir, vers 22 heures, t’es censé être fatigué si tes journées sont bonnes, si tes journées sont normalement constituées et organisées. Et du coup, ben ce que je t’invite à faire, c’est réfléchir un petit peu à ces cycles, au niveau des saisons, sur l’aliment, de l’alimentation, des heures de la journée et autres. Toutes ces choses-là font que tu vas avoir un impact positif ou négatif sur ta productivité. Et avoir conscience de ça, c’est vachement intéressant. Il y a un truc que je peux te proposer, aussi, c’est un outil, que tu trouveras facilement sur internet, c’est « la roue d’Hudson », et en fait, cette roue, elle explique vraiment cette histoire de saisonnalité. En fait, si tu veux, tu vas rencontrer des saisons dans ta vie, des hivers, des printemps, des automnes, des étés et chacun est associé à des façons de faire et je t’invite à vraiment te renseigner, c’est vraiment très très intéressant, parce que tu vas apprendre pas mal de choses là-dessus.

 

Du coup, voilà, je tiens un petit peu à partager ces 11 lois, donc je te les répète vite fait, tu as la loi de Pareto, la loi de Parkinson, la loi de Douglas, la loi Dilish, la loi de Carlson, la loi de Murphy, la loi de Offstacteur, la loi de Fresse, la loi de Labori, la loi de Newton, et la loi de xxx, je vais y arriver, super je l’ai prononcé.

 

Voilà, c’est la fin de ce Podcast, j’espère que je t’ai amené un max de valeurs et que tu sais comment être productif, vraiment, parce que la productivité, chez l’entrepreneur, c’est un fondamental hein, tout simplement, si tu n’es pas productif en tant qu’entrepreneur, ben tu peux mettre la clé sous la porte hein, littéralement. Et du coup, ce que je t’invite à faire, parce que le but de ce Podcast, c’est de créer avec toi, c’est de faire un truc qui est vraiment le plus efficient possible, le plus efficace possible, qui te rend le plus service possible, vraiment, je veux vraiment t’apporter de la valeur, un maximum, et faire en sorte que ça te change la vie. J’aimerais que tu m’envoies un message privé donc, sur Facebook, sur Instagram, ce que tu veux, je m’en fou, vraiment ce que tu veux, même par texto, t’as mon numéro sur mon site internet. Et vraiment, vraiment, vraiment, entrez en contact avec moi, je te répondrais, ça ne sera pas une réponse automatique, ou quoique ce soit, je prendrais le temps de parler avec toi pour que tu m’expliques un petit peu ce que toi t’aimerais avoir dans ce Podcast. Là, je te parle de productivité, mais demain, je pourrais plus parler de dev perso, confiance en soi, de motivation, d’inspiration, de couple, de business, de ce que tu veux vraiment. Moi je suis ouvert à tous, et je suis OK pour parler avec toi de n’importe quoi. Donc je t’invite vraiment, à me contacter, envoyez-moi un message privé, et me dire voilà, ben moi j’aimerais que tu parles de ça, j’ai tels problèmes etc. et je voudrais résoudre le problème avec toi en Podcast.

 

Voilà, je te souhaite une excellente fin de journée, au moment où t’entends ce Podcast, moi chez moi, là il est 18 heures 36, je ne sais pas quelle heure il est chez toi, mais j’espère que j’ai pu bien te motiver. N’oublie pas surtout de t’abonner, comme ça tu ne loupes rien, parce que je pense que je commence vraiment à kiffer ce mode Podcast, et c’est plus facile pour moi, je trouve aussi de t’apportes de la valeur, et bien t’aider, de manière vraiment stylée, vraiment je pense que ça peut être sympa, peut-être que tu m’écoutes dans la voiture, peut-être que tu m’écoutes pendant que tu es en transport, peut-être que tu m’écoutes pendant que tu prends la douche, j’en sais rien. Mais tu utilises ton temps correctement, et si tu m’écoutes, ben sincèrement ça me fait vraiment plaisir, pare que tu investis sur toi et c’est une bonne chose. Et je te remercie pour ça. Et du coup, voilà, je t’invite vraiment, vraiment à penser à t’abonner là tout de suite, pour le Podcast, abonne-toi et puis voilà, pour ne rien louper, comme ça, t’es notifié dès que je publie un nouveau truc, et je te souhaite une excellente journée, une excellente fin de semaine, et à très vite pour le prochain Podcast.

 

Tchao Tchao !!!

 

Cet article est une retranscription du podcast que tu peux retrouver en cliquant ici : https://open.spotify.com/show/2d6soDfiPWC03eKiQI0pw5

Coupon -5%
Raté !
2000€ de cadeaux
Presque !
Coupon -10%
Un coaching
Coupon -30%
Loupé !
Nope...
Coupon -50%
Immersion offerte
Pas d'chance...
Tente ta chance pour gagner un prix stylé !
Entre ta meilleure adresse email et fais tourner la roue du kiff. C'est ta chance de gagner des cadeaux super stylés !
Les règles du jeu : 
  • Une chance par personne.
  • Les tricheurs sont automatiquement détectés et disqualifiés.