Les leçons marketing de Marrakech. Comme tu le sais peut être si tu me suis sur Instagram, j’ai passé une dizaine de jours à Marrakech.

J’ai visité des coins très reculés, des souks, des montagnes, des fermes, et même le désert. J’ai également rencontré pas mal de monde, et notamment… D’excellents marketeurs, et d’autres plus mauvais.

Dans cet article je vais te lister les leçons marketing à tirer de ce voyage au travers des différentes aventures que j’ai pu vivre.

  • Le blagueur de la place

A Marrakech, il y a une grande place (un nom comme “Jam El-Fna”, que j’ai sûrement atrophié violemment, désolé !), et sur cette place… Il y a de tout et n’importe quoi :

– Des capucins qui font des saltos

– Des cobras royaux qu’on te fout sur les épaules

– Des mini pistes de bowling improvisées

– Des cracheurs de feu

– Des mecs qui te proposent (sérieusement) des chameaux en échange de ta copine

– BEAUCOUP D’AGITATION

Bref, bonne ambiance c’est à découvrir !

Avec ma copine et un ami, on y est allé pour manger. Y’avait des stands numérotés, qui te filaient à manger pour une bouchée de pain. Et chacun envoyait des vendeurs pour aborder (parfois très lourdement) pour que tu ailles dans leur stand.

Nous, on est tombés sur un mec cool. Très cool. Je te raconte le délire, et je te file ses excellentes manœuvres marketing qui lui ont permis de nous “closer”.

Le gars me prend sous son bras (technique 1 : contact physique pour créer la proximité) et me tutoie (technique 2 : augmentation de la proximité) en me demandant comment je vais (technique 3 : créer de l’engagement). Je lui répond que j’ai la forme, et je lui souhaite une bonne soirée. Il me rattrape, et me dit “attends, je te fais une blague !”.

Je te passe la blague (pas ouf drôle mais bien racontée, technique 4 : l’humour). Il me donne alors un bout de pain (technique 5 : valeur gratuite au prospect) et m’accompagne à ma place pour m’asseoir (technique 6 : rendre le chemin vers l’achat le plus simple possible).

On finit par s’installer, et alors qu’on choisit le plat, il nous offre une petite entrée (technique 7 : promettre moins et délivrer plus).

Pendant qu’on mangeait, il répétait son système et quand les prospects doutaient, il invoquait la botte secrète : le témoignage client. Il nous criait “dites le qu’on est les meilleurs !”.

Tout ce délire, en 5 minutes. Toutes les tables étaient remplies. En partant, on s’est checké comme des potes de longues dates. Une vraie relation client, c’est ça, les leçons marketing de Marrakech.

Inspire toi de ce gars si tu vends un produit ou service !

  • Le mendiant qui m’a insulté

Un autre soir, alors qu’on rentrait, on passait dans un quartier tout ce qu’il y a de plus “pas super safe”.

On tombe sur un mendiant qui commence à s’approcher de nous à grande vitesse (erreur 1 : rusher ton prospect) et à demander immédiatement de l’argent (erreur 2 : aucun apport de valeur ni engagement). Je lui dit que non, je ne lui donnerai pas d’argent. Il me suit avec insistance, et continue à demander (erreur 3 : forcer la main du prospect).

Je refuse à répétition. Il change alors de langue (erreur 4 : utiliser une autre langue que ton prospect, au sens large du terme) et m’insulte (erreur 5 : en vouloir au prospect de ne pas acheter, alors que tu en es 200% responsable à chaque fois).

Le problème que l’on retrouve chez beaucoup de marketeurs, c’est que les gens pensent que l’argent qu’on leur donne est un dû. Il se trouve que non, l’argent que tu reçois est en corrélation directe avec la valeur que tu apportes. Garde bien ça à l’esprit.

Si ce gentil monsieur des rues avait été poli, conciliant et m’avait apporté un semblant d’intérêt, j’aurai pu lui donner de l’argent.

Bref, le discours n’est pas là, nous on veut les leçons marketing de Marrakech. Histoire suivante ?

  • Le fleuriste criminel

Avec ma copine et Pipou (le surnom viril de mon ami), on rentrait de soirée, la même soirée que l’histoire précédente.

On monte dans la voiture, on debriefe de notre soirée, qui était vraiment cool. On arrive à un feu rouge, assez loin tu vois, et Pipou me dit : “tu vois le mec là bas avec les fleurs, il est grave cool !”

Du coup, il a pris l’habitude de lui donner un petit quelque chose quand il passait par ce feu rouge.

On arrive, il ralentit, et freine. Il reconnaît directement Pipou, et il ouvre sa fenêtre. Et là, c’est le drame. Il rentre sa main dans la voiture pour nous serrer à tous la main, le mec hyper cool !

Et puis, au loin, un policier en mobylette qui tape une accélération et lui rentre dedans pour l’arrêter. On est partis dans la foulée, en mode panique.

Ce policier, quand même bien tendu et violent, à tiré et posé les questions ensuite. La leçon (marketing et non marketing), c’est de ne pas se fier aux apparences. De nuit, voyant des SDF mettre leurs mains dans notre voiture de touristes, il a sûrement cru à une agression…

Et pourtant, c’était juste de la cordialité et les mecs étaient super sympa.

Assure toi d’avoir les infos avant le jugement et les conclusions.

Pour la petite histoire, on les a recroisé, et ils ont bien rigolé avec nous de cette histoire. Aucun fleuriste n’a été maltraité lors du tournage !

  • Ce que j’ai appris et vu lors de ce voyage

Le Maroc est un pays sur lequel j’avais beaucoup de préjugés. Certains se sont avérés vrais, d’autres complètement faux. Je ressors grandi de ce voyage, et j’ai appris quelles valeurs humaines méritent d’être mises en avant :

– le bonheur

– la générosité

– l’hospitalité

C’est une culture qui casse les codes, j’ai adoré des choses et en ai détesté d’autres, mais c’est une découverte et chaque découverte mérite d’être vécue. C’est ça, les leçons marketing de Marrakech ! J’en ai appris presque autant que sur Koober (que je te recommande très vivement si tu veux pas prendre de retard !)

De plus, j’ai été extrêmement productif là bas, voilà ce que j’ai préparé :

– une première ébauche de ma prochaine formation, qui sera spécialement dédiée aux futurs coachs

– une formation totalement offerte qui est prête et qui sera très bientôt disponible pour tous

– les détails de mes prochaines conférences et immersions en 2020.

Ça va être du très très lourd.

J’espère que tu as kiffé l’article et les petites histoires sympa. Profite de l’espace commentaire pour me dire si tu as aimé l’article !

Et si tu veux (beaucoup) plus de techniques marketing, je t’invite à cliquer ici pour rejoindre les membres Excelsior.