fbpx

Hello à toi, j’espère que tu vas bien. Aujourd’hui, j’aimerai te parler de 7 leçons à tirer des célébrités. Pour moi, il est bon d’apprendre de ses erreurs, mais si on est un peu malin, on apprend surtout des erreurs des autres. Je vais donc me servir de choses que certaines célébrités ont vécues, créées ou loupées. Tu connais probablement chacune d’entres elles, mais attendons de voir si tu sais quelles leçons tu peux tirer de ces célébrités. C’est parti pour la première des 7 leçons.

 

 

1) Les leçons financières du capitaine Jack Sparrow

 

 

Johnny Depp, c’est sur lui que ça tombe, bien que ce soit le cas de nombreuses célébrités. Je ne vais pas te raconter sa vie, son parcours, ses divorces et tout ça, parce que je pense que bien d’autres magazines people l’ont fait mieux que moi et bien avant moi. Ce qui nous intéresse ici, c’est qu’est-ce que nous pouvons bien apprendre de cet acteur ?

 

Après un divorce, des accusations (vraies ou fausses, ça n’a pas d’importance ici), de l’alcoolisme et une dépression, Depp s’est ruiné. Le gars était multi-millionnaire, et a quand même réussi à s’endetter monstrueusement. A tel point que même Disney ne veut plus de lui dans ses célèbres films “Pirates des Caraïbes”. Alors quelles sont les leçons ici ?

 

Premièrement, que la célébrité ne rend pas infaillible, et que le bonheur est d’abord interne avant d’être externe. Deuxièmement, et c’est surtout sur ce point que je voulais en venir, c’est que Depp n’a visiblement pas d’éducation financière. Il n’a pas su gérer son argent. Peu importe le nombre de zéros que tu vas avoir sur ton compte bancaire, si tu n’es pas correctement formé sur l’argent, alors tu seras très vite submergé par les problèmes financiers. La leçon donc, ici, c’est qu’il est absolument primordial de te former sur l’argent. Parce qu’il n’y a au final que deux options.

 

  1. Tu gères ton argent : et alors pas de problèmes. Tu sais épargner, placer, investir, utiliser, et dépenser. Tu as le contrôle.
  2. Ton argent te gère : et là, c’est le début des emmerdes. Tu n’as plus le contrôle, et ce sont tes émotions qui rapidement prendront le dessus.

 

Maintenant, comment est-ce qu’on s’éduque avec l’argent ? En lisant des livres. En côtoyant des riches. En testant des stratégies. En stoppant les trous qui sont dans ton porte monnaie. En supprimant tes croyances limitantes sur l’argent. En visant long-terme. Mais ce n’est là que la première des 10 leçons à tirer des célébrités.

 

2) Les rappeurs positifs (Big Flo et Oli, Soprano…)

 

big flo et oli

 

Bien que je ne sois pas un grand fan de leur musique, il y a quand même quelque chose qui me fascine chez eux. Qu’il s’agisse de Big Flo et Oli, ou encore Sopano, des rappeurs très populaires en France. Ce quelque chose, c’est le sujet abordé et le point de vue. Le point de vue positif. Je ne vais pas raconter l’histoire du rap (déjà parce que je ne la connais pas, mais en plus parce que ça n’a rien à voir avec l’article), mais souvent, ça parle de la rue, de la pauvreté, de la violence, de sexe ou de drogue.

Mais pas eux. Eux, leur truc, c’est plutôt la bonne humeur. Le dépassement parfois. Et la leçon que je tire de ces personnes là, c’est que tu peux être au sommet de ton art tout en restant dans une dynamique positive, même si ton milieu n’est à la base pas trop fait pour.

Tu peux réussir avec de l’amour. Tu peux réussir en voulant le bien. Et tout ça, c’est possible dans bien d’autres domaines que la musique. Etre positif au final, c’est peut-être la seule chose qu’il te manque pour enfin te démarquer dans ton domaine. Leçon numéro 2 donc, prône le bonheur, le bien être, et l’accomplissement. Parce que c’est ce dans quoi tu baigneras si tu es prêt à t’en donner les moyens. Allez, on passe à la suite.

3) Les larmes, ça se vend cher

 

 

Tu as très probablement eu vent de l’ascension fulgurante de Billie Eilish, 56 millions d’abonnés, et une popularité monstrueuse. J’ai écouté ses musiques et surtout, regardé de quoi ça parlait. Et franchement rien de bien joyeux. Alors j’ai tiré une conclusion hâtive, que j’ai mise à l’épreuve.

 

J’ai regardé Adèle, le groupe PNL, ou encore Gainsbourg (des registres tous très différents je te l’accorde). Tous ont fait des millions et des millions de ventes. Et tous parlent de sujets qui font mal. Rupture amoureuse, nostalgie du passé, tristesse, solitude… Et là, j’avais ma conclusion, et ma leçon. Les émotions négatives, ça vend énormément.

 

Un peu comme un média qui va maintenir ton attention en te déblatérant des mauvaises nouvelles continuellement, de nombreux systèmes te vendent ce qu’ils veulent avec une émotion négative (on te rappelle que tu es gros, seul, que tu risques de tomber malade, que tu es célibataire depuis trop longtemps, que tu es pauvre, et j’en passe). Pour chaque aspect que je t’ai donné, tu trouveras facilement des idées de personnes qui ont monétisé ça.

 

Alors je t’incite à bien garder le contrôle sur tes émotions, car si tu ne le fais pas, d’autres se feront de l’argent sur elles. Et donc sur toi. Les émotions négatives, ça vend.

 

4) Une affaire de réputation

 

 

Récemment, Roman Polanski, avec son film “J’accuse”, qui relate de l’histoire Dreyfus, a raflé un Oscar. Son film est même excellent, et la récompense est à mon sens méritée. Le détail, c’est que l’homme a admis avoir violé (me semble-t-il, dans tous les cas, il est victime de nombreuses accusations). Il est tellement détesté qu’il n’est pas venu à la cérémonie, ni lui ni son équipe.

 

Pour ma part, je me fiche du personnage. Je suis un cinéphile, et je suis capable d’apprécier le film d’un artiste absolument détestable, je sais faire la part entre les deux. Je comprends cependant qu’on ne soit pas d’accord avec ça. Je suis ouvert au débat dans les commentaires, tant que ça reste bienveillant et respectueux.

 

La leçon à tirer de cet homme, c’est que violer c’est mal. Trève d’humour noir, le gars a réalisé un grand film, et cette réussite s’est littéralement retournée contre lui. A cause d’une seule chose, sa réputation. Robert Greene disait que l’on mets 20 ans à se construire une réputation, et deux secondes à la détruire. Et tu as là un cas extrêmement concret.

 

C’est pourquoi je veux que tu gardes à l’esprit que ta réputation te précède, et qu’une fois que celle-ci est faite, il est très difficile d’en changer. Dans le cas de Polanski, il y a ceux qui le détesteront à vie, et il y a ceux qui, à un moment donné, finiront par lui accorder une certaine rédemption (et il n’y a rien de mieux qu’une rédemption pour tomber dans l’oublie définitivement). Dans tous les cas, c’est perdu pour lui.

 

A chaque action importante, tu peux te poser cette question : si j’agit de cette façon, quel impact cela aura-t-il sur ma réputation ? Et ainsi, tu te maintiendra toi-même sur le bon chemin, en faisant les choses bien. Garde à l’esprit qu’une première impression est toujours très fortement ancrée dans un esprit. Sois une première impression remarquable et positive pour les autres.

 

 

5) Il a persévéré

 

 

Ce jour là, j’étais dingue. Je voyais concrètement le pouvoir de la persévérance. DiCaprio est à mon sens un acteur incroyable. Et pendant des années de festivals, il est passé à côté d’Oscars amplement mérités. Pour autant, il n’a jamais démordu. Il a continué à tourner et à se donner à fond dans ses films. Et puis un beau jour de 2016, sa consécration a porté ses fruits. Il a eu son Oscar.

 

Ici, ce n’est qu’un trophée, mais je veux que tu fasses le lien avec ton propre parcours. Quelle est cette chose qui à ton sens prend trop de temps et ne t’apporte pas assez de résultats ? Sois un DiCaprio. Continue à exceller. Cherche à devenir toujours meilleur. Et un jour, quand ce sera le moment, alors tu auras ce que tu attends de la vie.

 

En attendant cet instant, une seule chose à faire : continuer. Cet acteur n’est qu’un tout petit exemple de ce qu’on peut faire avec la persévérance. Alors, ne lâche rien, ne démords jamais. Et tu auras ce qui t’es dû.

 

 

6) L’apparence, ça compte

 

Lady Gaga. Une seule question : comment l’as-tu connue ? L’apparence. La petite histoire raconte qu’elle a créé son style exagéré exprès pour se démarquer, et visiblement, ça a bien marché. Aujourd’hui, c’est une star mondiale dans plusieurs domaines (cinéma et musique notamment).

 

Autre question : et si elle n’avait pas porté de robe en viande pour faire le buzz ? Et si, comme tant d’autres avant elle, elle avait essayé de rester naturelle ? Penses-tu qu’elle aurait le succès qu’elle a aujourd’hui ? Honnêtement je n’en suis pas certain.

 

Bien sûr, je ne te dis pas que tu dois te mettre à adopter un style complètement chelou et voir ce que ça donne. Ce que je te dis par contre, c’est que malgré les bien-pensants, bien sûr que l’apparence, ça compte. Bien sûr que la façon dont tu es habillé, coiffé, et même bâti, ça compte. Un obèse sera toujours jugé de loin. Un gars fit ou une fille au corps de rêve sera toujours jalousé par quelqu’un.

 

Oui, ça compte d’avoir une apparence de qualité. Parce que c’est la première chose, avant même que tu parles, qui donnera une bonne (ou mauvaise) première impression. Je t’invite donc à reconsidérer cette croyance débile qui dit que “seule la beauté intérieure compte”. C’est faux.

 

 

7) En un instant…

 

 

Qui que tu sois, ou que tu trouves, quoi que tu penses… Demain, tu mourras peut-être. Récemment, Kobe Bryant et sa jeune fille dans un accident d’hélicoptère. Plus tôt, Schumarer, dans un accident de ski. Ou encore Paul Walker en voiture.

 

Reste humble, et fais en sorte que lorsque tu partiras, on se rappelle de toi comme une légende. Trop partent et sont oubliés pour toujours. L’oubli, à mon sens, est pour moi une deuxième mort, après la mort physique. Mon objectif est d’être immortel en impactant suffisamment pour rester dans les mémoires le plus longtemps possible.

 

Je suis conscient de ne pas terminer sur la note la plus joyeuses, c’est vrai, mais je terminerai sur un rappel à l’humilité. Tu peux partir demain. Et tu dois le garder à l’esprit. Le fait que tu sois en vie n’est pas un dû, mais un cadeau à honorer.

 

Je te laisse à cette réflexion.